mercredi 25 avril 2012

GROSSESSE, les effets sur mes cheveux!

La grossesse est une période, belle, magique, même si parfois elle est compliquée chez certaines femmes. Mais nous allons ici parler du comportement des cheveux pendant cette période bien spéciale. Il y a quelques années, Philip Kingsley a collaboré à une étude intitulée «Les effets d’une grosse sur le cheveu et la peau du visage». Parmi les 375 femmes étudiées pendant 3 ans, la question la plus fréquemment posée a été: «Comment ma grossesse va-t-elle agir sur mes cheveux ? 
Bien que, le plus souvent, une grossesse soit synonyme de « bon moment » pour vos cheveux, ce n’est pas toujours le cas !
Durant une maternité, un changement de la qualité de peau est très souvent perceptible dès les premières semaines suivant la conception. Le changement de nature des cheveux lui,  n’est pas aussi rapide. En effet le cheveu a un taux de croissance d’un demi-pouce par mois, il est quasiment impossible de remarquer des changements si rapidement. Cela dit, il peut y avoir des changements rapides dans la quantité de sébum produite par les glandes sébacées et cela peut affecter l’apparence générale de vos cheveux, dans un sens comme dans l’autre.
L’étude menée à démontré que 1/3 des femmes enceintes interrogées ont constaté une amélioration sensible de l’état de leurs cheveux vers le 4ième ou 5ième  mois de grossesse. Les cheveux sont soyeux, plus épais, plus brillants, agréables au touché. Cette sensation peut même se prolonger pendant quelques semaines après l’accouchement. Cependant, et contre la croyance commune, tous les futurs mamans ne peuvent pas en témoigner. Un autre 1/3 des femmes suivies durant cette étude ont pu constater que la condition de leurs cheveux c’était dégradée. Cheveux très secs, ou très gras,  abimés et ternes, 33% n’ont pas bénéficié d’un changement positif et agréable. Le tiers restant des femmes sondées à quand à lui été neutre. Durant la grossesse, ni même après, aucune n'a remarqué de mutation, de différence

QUELQUES EXPLICATIONS :
La genèse de ces mutations est scientifique, pour ne pas dire physiologique. Pendant les 9 mois de grossesse, il y a une augmentation du taux d'œstrogènes et une diminution des androgènes, ce qui peut déséquilibrer la production de sébum. Alors, le cuir chevelu peut graisser, ou se dessécher, il peut donner la sensation d’un cheveu mou, sec et sale, puisque l’acidité du sébum peut descendre jusqu’aux pointes. A contrario, une surproduction d’œstrogènes peut fortifier le cheveu, de sorte qu’on a l’impression qu’il est plus épais et plus brillant, plus doux au touché. En résumé, et vous l’aurez compris, une grossesse peut mettre les cheveux dans tous ses états.
On se prépare à donner la vie, mais les hormones sont déjà là. Et cette mutation hormonale varie d’une femme à une autre, la sensibilité du follicule également dans la mesure où tout cela est fonction de son ADN, ses prédispositions naturelles. Oui toutes les femmes, et tous les hommes ne sont pas faits pareil. Il est donc impossible d'estimer à l'avance dans quel état seront vos cheveux durant votre grossesse. De plus, vos cheveux peuvent être merveilleux au cours d'une première grossesse et être tout le contraire dans le second - ou vice versa.
A noter que dans tous les cas, l’augmentation des œstrogènes participe à la prolongation du cycle de croissance du cheveu, de sorte qu'il reste dans le cuir chevelu et se développe plus.
Enfin, l’étude à mis en lumière une dernière chose, sur les 375 femmes suivies, 50% ont connu une chute importante de cheveu après l’accouchement.

QUELQUES CONSEILS :
Il y a quelques gestes simples qui peuvent être faits pour aider à tirer le meilleur parti de vos cheveux pendant la grossesse. 
-       Un régime alimentaire sain et équilibré avec des glucides tels que des fruits, des céréales, du pain complet…
-       Manger à heures régulières et ne pas sauter de repas ! Pensez d’ailleurs à interroger votre médecin pour tout changement de régime alimentaire.
-       Un traitement avant shampoing pour lutter contre les cheveux sec ou même tout simplement pour les oxygéner. Pensez Elasticizer.
-       N’hésitez pas à changer de shampooing au besoin en sélectionner un shampoing plus hydratant.
-       Faire attention au brossage.

Vous retrouverez rapidement des cheveux qui auront fière allure, car je le rappelle, une grossesse n’est pas une maladie !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 avril 2012

Pilule, cause de perte de cheveux chez la femme?

La perte de cheveux est un problème chez de nombreuses personnes. Homme ou femme, nul n’est à l’abri. On attribue pour cause à ce phénomène, le stress, une mauvaise alimentation, le traitement de maladies lourdes… pour n’en citer que quelques-uns. Cependant, nous avons choisi aujourd’hui de mettre la lumière sur deux autres causes potentielles chez les femmes:
Le syndrome des ovaires polykystiques,
Les contraceptifs oraux, la pilule.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) :
Egalement appelé syndrome de Stein-Leventhal, le syndrome des ovaires polykystiques est un désordre hormonal qui touche entre 6 et 10 % des femmes.
 
Le SOPK se traduit par une augmentation inhabituelle des androgènes (hormones mâles) dans les ovaires, ce qui nuit à la maturation des ovules. Au lieu d’être libérés au moment de l’ovulation, les ovules se transforment en kystes et s’accumulent dans les ovaires. Ces mêmes androgènes influent sur le degré et la fréquence des saignements pendant un cycle menstruel. Ce syndrome a pour conséquence ; peau grasse, acné, pilosité excessive et de diminuer la croissance des cheveux voire même leur chute partielle mais importante.
Toutefois, en termes de perte de cheveux, les androgènes ont un impact plus important sur les follicules pileux. Cette sensibilité du follicule n'est pas simplement impacté de façon aléatoire, il est généralement héréditaire, depuis la naissance.
Les cheveux d'une femme dont le follicule pileux serait normal, ne seront pas vraiment affectés par les androgènes supplémentaires. Cependant, des quantités anormales d'androgènes pourraient rendre les cheveux d'une femme avec une prédisposition génétique particulière, comme une sensibilité du follicule, exposée sérieusement à une perte partielle et conséquente des cheveux.
Des traitements contre le SOPK existent mais s’avèrent compliqués selon le degré des symptômes (amincissement des cheveux, perte partielle, perte totale…). On parle de traitements par voie orale et / ou par voie topique (émulsions ou crèmes, gels, solutions, pommades, patches…) pour une prise d’anti-androgènes. Les solutions topiques contiennent généralement un anti-androgène, ainsi qu'un stimulant. Les solutions orales les plus communes des anti-androgènes utilisés pour la perte de cheveux sont la spironolactone ou Dianette, un contraceptif oral.

La pilule :
Comme mentionné ci-dessus, l'un des médicaments pour le SOPK est Dianette - un contraceptif oral. Pour certains types de perte et/ou l'amincissement des cheveux, cette pilule peut être très utile. Cependant, il y a aussi des pilules contraceptives qui peuvent avoir un impact négatif sur vos cheveux. Cela dépend de de la sensibilité de vos follicules pileux et vos prédispositions génétiques (je vous rappele que nous ne sommes pas tous égaux).
La plupart des pilules contraceptives contiennent deux hormones: l'œstrogène et un progestatif. Ces deux hormones peuvent être bénéfiques pour les cheveux car elles sont moins androgéniques.
Il y a la Dianette, mais aussi, Yasmin et Cileste en faveur des cheveux si je puis m'exprimer ainsi. Cependant, certaines pilules contiennent des hormones telles que le lévonorgestrel, noréthistérone et Gestidone, qui sont tous des androgènes. Si vous avez une sensibilité folliculaire, ces androgènes contenus dans la pilule peuvent entraîner une perte ou l'amincissement des cheveux. Toutefois, si vous n'avez pas la prédisposition génétique, ni de sensibilité particulière, il n’y a aucun souci à se faire.
Cela étant dit, l’arrêt de sa pilule peut causer des troubles temporaires chez la femme, et à plusieurs niveaux. La raison est que l'arrêt de la pilule entraîne une chute brutale de l'œstrogène.
On doit aussi rappeler que la perte partielle de cheveux peut coïncider avec un arrêt de la pilule ou le diagnostic de syndrome des ovaires polykystiques, mais il n’est pas exclu que cela relève d’autres facteurs tels que : une mauvaise alimentation, un stress important, ou une combinaison de problèmes sous-jacents.
S'il vous plaît ; Consultez toujours votre médecin ou votre gynécologue avant de changer ou commencer la pilule.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 avril 2012

COMPOSITION, INGRÉDIENTS, que nous réservent les formules des soins capillaires ?


Avez-vous déjà regardé la composition de votre Shampooing, de votre Conditioner… et ne vous êtes-vous jamais interrogé sur la signification de certain ingrédient? Après tout c’est légitime, on n’est pas censé tout savoir sur tout, d’autant que certaine croyances ne sont pas toujours fondées.  Aussi, c’est la raison pour laquelle je vais tenter de démystifier quelques-uns des ingrédients qui sont fréquemment utilisés dans les soins pour cheveux.

SILICONES : Plus de la moitié des produits pour cheveux et même soins pour le corps contiennent des silicones. Correctement utilisés ils fonctionnent très bien et ne sont pas dangereux pour la peau ou les cheveux. Ils peuvent être d'excellents émollients, adoucissants et soins protecteurs. Toutefois, leurs utilisations dans les soins pour cheveux doivent être réduites au minimum. Regardez votre bouteille de shampoing avec soin et, cherchez la dose de silicone. Notez au passage les autres appellations : Amino diméthicone bispropyl, Amodiméthicone, diméthicone Behenoxy, Cyclométhicone-Mimethicone, Cyclopentasilaxane, Dimethicone, Dimethiconal, phényldiméthicone, phényltriméthicone, Diméthicone phénylpropyle…

ANTI-OXYDANTS : c’est une molécule qui diminue ou empêche l’oxydation d'autres substances chimiques. Ils stabilisent notamment les colorations et assurent la stabilité de la composition générale des produits.

ANTI-STATIQUE : Réduit la charge statique des cheveux, ils agissent en neutralisant les charges électriques de vos cheveux dues à l’air ambiant ou à des produits.

AROMATES : les aromates sont extraits de plantes obtenus à travers différents processus chimiques et physiques. Il existe un grand nombre de plantes, mais finalement peu sont utilisées dans les produits capillaires. Et quand il y en a, c’est à très petite dose.  Lorsque qu’une plante apparait sur l’étiquette cela relève plus de l’argument marketing pour faire appel au naturel, au sain qu’a un vrai pouvoir traitant. Parce que ces plantes sont souvent associées à des conservateurs supplémentaires qui ont le plus souvent pour effet d’annuler leurs pouvoirs.
Les plus bénéfiques : l’hamamélis, le poivron, le camphre, clou de girofle, d'eucalyptus et d'autres huiles essentielles peuvent être très bénéfique dans certaines circonstances.

TAMPONS : ils sont utilisés pour maintenir l'équilibre du pH (acidité / alcalinité) des produit. Bien qu'ils n’influent pas nécessairement sur le comportement de vos cheveux, ils peuvent néanmoins affecter la présentation générale des produits.

AGENTS DE COUPLAGE : cela aide à rendre les ingrédients plus solubles et plus facile à mélanger, à émulsionner. Beaucoup d'ingrédients sont chimiquement ou physiquement incompatibles, mais certains fabricants continuent à les combiner pour des raisons spécifiques, c’est pourquoi ils utilisent ces agents.

DENATURANTS : Ils sont utilisés pour faire des produits contenant de l'alcool impropre à et désagréable à l’odeur ou au gout.

DETERGENTS : Le nom simple, Un détergent est un composé chimique, généralement issu du pétrole, doté de propriétés tensioactives, ce qui le rend capable d'enlever les salissures. La détersion est un élément d’hygiène fondamental, puisqu'il permet d'éliminer une grande partie des bactéries présentes en particulier sur la peau et les cheveux. Dans les soins capillaires, les détergents se définissent comme des agents nettoyants et purifiants. Ils nettoient les cheveux en émulsionnant l’excès de gras et les poussières et autres saletés dans les cheveux.

FIXATIFS : Ce ne sont pas des fixatifs capillaires. Ils réparent ou définissent les fragrances et parfums dans un produit, ce qui donne un arôme durable.

Ainsi, nous sommes un peu plus éclairés sur les étiquettes des bouteilles….
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 mars 2012

Altération des cheveux : la météo a sa part de responsabilité !


La cuticule est la couche protectrice du cheveu. Lorsqu’elle est lisse et intacte, votre cheveu va parfaitement refléter la lumière et lui donner un aspect soyeux et brillant.

L'aspect de vos cheveux, en fait sa capacité à refléter la lumière dépend à la fois de votre type de cheveu mais aussi de son état de santé, son degré de bien-être.

Tout de long de sa vie, un cheveu va être régulièrement shampooiné, brossé, peigné, peut-être même crêpé, il va être coupé, séché, il va supporter les fers à lisser, le sèche-cheveux, subir des colorations, des permanentes… toutes sortes d’intervention pour l’entretenir ou l’embellir, mais tout cela est sans compter tous les éléments extérieurs comme le vent, le sel de mer, le soleil, la piscine... Bien que tous ces facteurs d'altération affectent rarement le cycle de croissance du cheveu, la météo peut causer des dommages sur la tige du cheveu et donc diminuer d’autant la brillance et l’aspect soyeux.
Du coup, lorsque la météo change, nos cheveux aussi changent aussi.

Il est donc essentiel de se prémunir des effets indésirables du temps qu’il fait dehors sur nos cheveux. Ci-dessous quelques conseils de soin :

SECHAGE : Tenez le séchoir au moins à 15cm de distance. Démarrez sur une la position haute température, et dès que les cheveux commencent à sécher, réduisez graduellement la chaleur. Pensez toujours à arrêter le séchage dès que vos cheveux sont «juste secs». Eteint trop tardivement, le sèche-cheveux  va surchauffer vos cheveux, les fragiliser, ils risquent de casser, se briser. Attention c’est une étape essentielle dans la préservation de l’état de santé général. Nombreux sont celles qui ont tendance à utiliser trop longtemps leur sèche-cheveux.

POTECTION SOLAIRE : A l’instar de la peau, un cheveu et un cuir chevelu ont besoin de protection solaire. En effet, A son zénith, l’astre de lumière peut tout simplement bruler un cuir chevelu et dessécher le cheveu, le rendant particulièrement vulnérable. Attention aux expositions prolongées au soleil sans protection. Si il est acquis de s’enduire la peau de solutions anti-UV, écran total, indice 1 à 100, vos cheveux exigent la même protection pour ne pas surchauffer, se dessécher, bruler…  Une solution : SWIMCAP pour éviter tout dommage lié au soleil.

PISCINE ET MER : Le chlore d’une piscine et l'eau salée de la mer dessèchent votre peau. C’est la même chose pour vos cheveux. De succroit le chlore peut faire virer la couleur de vos cheveux, particulièrement sur les cheveux blonds, mêmes méchés. Pensez à les protéger en appliquant SWIMCAP, la crème effet bonnet de bain.

BROSSAGE : Si vous utilisez une brosse pour coiffer, choisissez la en plastique, molle et flexible, et surtout utilisez la en douceur. Une brosse trop rigide, utilisez sèchement peut avoir de plus lourdes conséquences qu’un sèche-cheveux. Un conseil, peigne, brosse ou sèche-cheveu, utilisez-les de la manière la plus douce qu’il soit et faites attention à leurs durée d’utilisation. Molo molo !!!
PADDLE BRUSH et GROOMING BRUSH, les 2 brosses qui vous assurent un confort de coiffage, doux pour les cheveux et le cuir chevelu. Les petites perforations elle assurent-elles la ventilation de la chaleur du sèche-cheveux pour minimiser les dommages causés par la chaleur.

DEMELAGE : des nœuds dans les cheveux ? Prenez un peigne à dents large et partez du bas vers le haut. Travaillez délicatement les pointes en remontant vers la racine. Des gestes trop brusques peuvent entrainer la cassure des certains cheveux, encourager les fourches et les frisottis. En modifiant l’intensité des gestes, on peut limiter les dégâts.

MATERIEL DE COIFFURE : Si vous utilisez des bigoudis, optez pour des rouleaux lisses ou en mousse, sans pointes, ni revêtement velcro. Un « mauvais » rouleau peut emmêler les cheveux et devenir une galère à enlever sans abimer le cheveu, sans risque de l’arracher.

HYDRATATION : Autant que faire se peut, utilisez un traitement revitalisant intensif avant le shampoing, comme l’ELASTICIZER, soin avant-shampooing, aux pouvoirs magiques ! Utilisée au moins 2 fois par mois, cette crème onctueuse va hydrater et nourrir en profondeur le cheveu et améliorer d’autant l’état de santé générale de votre tête. Produit best-seller de la marque, primé à de multiple reprise il accroit l’élasticité, prévient les signes de vieillissement, encourage la durée de vie des colorations et lisse la cuticule du cheveu pour le rendre brillant et soyeux.

 GROOMING BRUSH 

PADDLE BRUSH
 ELASTICIZER 150ml 


SWIMCAP 250ml

ANTI STATIC COM  
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 mars 2012

Corps sain, cheveux sains !

ACCESSOIRES CHEVEUX : Evitez au maximum de mettre des pinces dans vos cheveux. Elles peuvent sectionner des mèches et endommager l’état général de vos cheveux. On peut le comprendre aisément, lorsque l’on retire une pince, ou on la replace plusieurs fois par jour, on constate parfois que des brins de cheveux sont restés pris au piège de la pince.

NUTRITION : Une alimentation saine est plus que jamais recommandée. Les bénéfices s’en font ressentir 4 heures après le repas. Les fruits, les légumes crus ou le pain complet et de manière générale les glucides sont des aliments de prédilection pour les cheveux car rapidement intégrés par l’organisme et donc vos cheveux. Ils stimulent l’apport en énergie vers le follicule. 

HYDRATATION: Une bonne hydratation, tout au long de la journée est encouragée ! Non seulement la déshydratation de votre organisme va dessécher votre peau, mais elle va également appauvrir votre cuir chevelu. L'eau reste encore le meilleur liquide, mais les boissons sans caféine telles que les tisanes et jus de fruits frais, sont aussi de bons remèdes à la déshydratation.

SHAMPOOING : Avant votre shampoing, pensez régulièrement à peigner délicatement vos cheveux (avec un peigne à dents larges) en partant des pointes vers la racine avant d’appliquer votre shampoing. Si vous commencez un shampoing avec des nœuds dans les cheveux,  vous vous retrouverez rapidement avec encore plus de nœuds! Notez que le cheveu est plus vulnérable quand il est mouillé. Il est donc important de lui donner toute l’attention nécessaire avant le lavage de sorte à éviter de briser certains brins, casser certaines mèches, pour rien.

SECHAGE : L’utilisation d’un sèche-cheveux trop chaud, ou utilisé trop longtemps peut sévèrement endommager vos cheveux. Le mieux reste encore de sécher délicatement ses cheveux avec une serviette éponge. Si vous utilisez des fer à lisser, ou les plaques, utilisés les sur cheveux secs, et appliquez un sérum protecteur tel que le STRAIGHT HAIR.

STRESS : Un stress important ou choc psychologique peut être à l’origine de dégâts importants sur nos têtes : pelade, chute de cheveux, pellicules, irritation, desquamation… c’est une réalité bien réelle chez certains. Le stress, à travers un parcours alambiqué, peut produire plus d'androgènes, les hormones mâles qui peuvent être responsables de l'amincissement des cheveux, voire leur chute partielle ou totale. Le stress peut aussi aggraver les pellicules et graisser la racine du cheveu. Pour vous aider, vous pouvez pratiquer la méditation, le yoga, ou une sieste l'après-midi. L’essentiel étant de rester zen. Vous pouvez également apaiser votre cuir chevelu avec SCALP MASK (nettoie) et SCALP TONER (régénère).
Prenez soin de vous, vous prendrez soin de vos cheveux !
Rendez-vous sur Hellocoton !

La calvitie ou l’érection ?


Sacrifier son érection pour combattre sa calvitie ?
Rare sont ceux qui y seraient prêts.

C’est pourtant ce qui arrive à ceux qui ont choisi de prendre du Propecia. L’Afssaps a démenti l’information du Parisein, qui affirme que le traitement va être placé sous surveillance renforcée. Les troubles de l’érection et de la libido provoqués par le médicament pourraient entraîner une impuissance définitive, affirme le quotidien.

Faux, répond l’Afssaps, les effets secondaires disparaissent à l’arrêt du traitement. Les patients cités par le journal décrivent pourtant des troubles qui persistent après l’arrêt du médicament. « c’est vrai que le Propecia peut induire des troubles de l’érection », confirme le Dr Sylvain Mimoum, andrologue à l’hôpital Cochin. Tout doit cependant rentrer dans l’ordre à l’arrêt du traitement, car celui-ci ne cause aucune lésion. Mais à cet instant, c’est dans la tête que ça se passe. « Les patients ont souvent besoin de conseils sérothérapiques, préconise Sylvain Mimoum, voire d’un soutien par des produits induisant l’érection. » Histoire d’inverser la tendance.

Article de Julien MENIELLE, 20Minutes du mardi 13 Mars 2012, page 9.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 mars 2012

Mon cheveu ne pousse plus à partir d’une certaine longueur : causes et remèdes !


«Passé une certaine longueur, mes cheveux ne poussent plus» c’est un refrain que nous entendons assez souvent chez les femmes qui choisissent les cheveux longs (bien en dessous des épaules). Et c’est vrai, nombreuses sont celles qui constatent une taille maximale de cheveux.
Le manque de longueur peut être le résultat de pleins de facteurs : régime alimentaire trop sévère, mauvais brossages, passages répétés chez le coiffeur pour couper les pointes, cycle de croissance anormalement court...
CAUSES :
La plupart du temps, ce n’est pas un défaut de croissance du cheveu qui est établi, mais bien la rupture ou la cassure du cheveu à partir d’une certaine longueur.
Il faut savoir qu’un cheveu pousse environ d’un demi-pouce par mois. Mais s’il a tendance à casser par manque de vitalité, ou de soins, le bénéfice naturel s’annule.
Cette rupture peut être causée par l'utilisation abusive et fréquente de fer à lisser, de pinces, de bigoudis, par l’emploi d'un sèche-cheveux trop chaud, sans sérum de protection, par un brossage trop fréquent et trop énergique…
Tous ces procédés mal maitrisés et mauvaises habitudes engendrent un déséquilibre de l’humidité de vos cheveux. La qualité est donc altérée, et ce manque d’hydratation va inévitablement provoquer la fragilité et perte d’élasticité, menant à la cassure et la perte de dizaine de cheveux.
SOLUTIONS :
Pour minimiser ces effets : travaillez le taux d’hydratation de vos cheveux. Utilisez des soins qui vont équilibrer l’hydratation de vos cheveux, des produits qui vont apporter les ressources vitales à la tige même du cheveu (son enveloppe extérieure). Démêlez vos cheveux délicatement, ayez des gestes lents, non agressifs même avec les nœuds, séchez vos cheveux avec une serviette éponge et adoptez un brossage léger.
Cette même logique s'applique aux visites chez le coiffeur.
En moyenne, une femme va chez le coiffeur toutes les 6 à 8 semaines pour se faire une coupe. En 8 semaines, vos cheveux poussent d’environ 1 pouce. Par conséquent, si vous coupez 1 pouce de cheveux (ou plus) tous les 2 mois, vos cheveux resteront la même longueur. Il est important de maintenir les extrémités de vos cheveux en bon état, mais si vous voulez de la longueur, il faut réduire son passage chez le coiffeur. 
Le régime alimentaire est un autre facteur qui peut expliquer un ralentissement supposé dans la pousse des cheveux après une certaine longueur. Un faible taux de  ferritine peut affecter le cycle de croissance des cheveux, en particulier chez les femmes. La ferritine est le stockage du fer de votre corps. Une carence en fer peut affecter la croissance du cheveu, comme de bons niveaux de fer dans l’organisme peuvent significativement aider à la croissance du cheveu. Un manque de ferritine peut entraîner un dysfonctionnement dans la phase de croissance du cheveu. On estime à 80 l’indice idéal chez les femmes. En dessous de cet indice, des chutes fréquentes de cheveux peuvent être constatées. Une hypothyroïdie / hyperactivité participe également à ce phénomène.

Les vitamines B12 et de zinc sont également importantes quand il s'agit de la longueur des cheveux et la texture. Des niveaux insuffisants de zinc peuvent affecter la texture des cheveux, les rendre fragile et donc entrainer leurs cassures. C’est la raison pour laquelle, au petit déjeuner et au déjeuner il est essentiel d’alimenter son corps en protéines suffisantes. Toutefois, consultez toujours votre médecin avant de prendre des suppléments comme des vitamines / minéraux.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 5 mars 2012

PELADE, un cas précoce chez des jumeaux de 6ans.


Philip Kingsley a récemment été saisi par une maman au sujet de la pelade de ses 2 garçons âgés de 6ans. Elle s’est rendue dans la clinique de Londres pour savoir si ce phénomène, précoce pour des enfants allait se poursuivre ?

Voici la réponse de Philip Kingsley:
« L'alopécie est un mot qui signifie : perte de cheveux. On l’appelle aussi la pelade, maladie inflammatoire chronique qui touche les follicules pileux, et entraine une perte totale ou partielle des cheveux ou des poils, le plus souvent réversible. Elle peut se produire de façon aléatoire sur la tête et concerne environ 2% de la population. Dans 98% des cas, le cheveu repousse. 
Cependant il est clairement exceptionnel que des jumeaux de 6ans soient touchés simultanément par la pelade, car il s’agit d’un mécanisme complexe. Une pelade est très souvent le résultat de facteurs de stress, un choc psychologique, un accident, un changement brutal dans son environnement immédiat, ou un deuil par exemple. De plus, certaine personne ont des prédispositions génétiques à la pelade, mais de là à toucher 2 frères, jeunes de surcroit et très inhabituel. Cette conséquence post-traumatique est donc un cas d’école. Pour autant, elle ne devrait pas être définitive.
Pour vous rassurer, ma propre fille a présenté un cas de pelade après la naissance de son petit frère. Je me suis saisi du problème dès que nous nous  en sommes rendu compte, et j’ai appliqué une lotion tonique, stimulante et légère, 2 fois par jour,  sur les zones concernées. Mais plus que des soins cliniques, nous lui avons apporté une attention particulière et quotidienne, de sorte qu’elle ne se sente pas négligée ou  laissée pour compte avec l’arrivée du nouveau bébé, son petit frère.
Tout cela pour dire, qu’une pelade est la conséquence d’un facteur psychologique. Un des meilleurs remèdes pour l’enrayer, c’est de parler d’amour. On a de grandes changes de réussite en appuyant simplement sur le psyché. Aujourd’hui c’est une adulte et elle n’a jamais plus connu de pelade. Mention faite ici, sur le plan génétique, mon oncle (frère de ma mère) a connu une pelade ainsi que son fils, mon cousin. »

Nous avions envie de vous faire partager ce témoignage.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 choses à savoir sur les cheveux !


1. Les pellicules: Les pellicules, comme les démangeaisons qui les accompagnent souvent, correspondent à une activité anormale des cellules dermiques du cuir chevelu et à leur expulsion par desquamation. Pour éviter leur prolifération veuillez à ne pas utiliser ; de l’eau trop calcaire ou trop chaude (plus de 37°C), ne pas masser trop énergiquement le cuir chevelu, l’emploi régulier de shampoing anti pelliculaire, l’utilisation de gels, mousses ou spray contenant de l’alcool, trop de café, de sucreries, de laitages ou de viandes rouges…tout aliment qui a tendance à acidifier le PH de la peau.
2. Brossage: Contrairement à la croyance populaire, un brossage excessif et régulier est mauvais pour vos cheveux. Il ne faut pas les brosser à longueur de journée. A trop tirer sur les cheveux, on les abîme, surtout si la brosse utilisée est en mauvais état ou de mauvaise qualité. Prenez par exemple un pull en laine, brossez le plusieurs fois par jour, vous verrez les bouloches et son état général en fin de journée (le pull sera blingué !). C’est strictement la même chose pour les cheveux.
3. Le rinçage à l’eau froide: Un rinçage à froid de vos cheveux ne vous donnera pas des cheveux plus brillants ou de meilleure qualité comme certains l’affirment. Au mieux, vous vous infligerez un bon effet glaçon! En fait, l'eau froide va resserrer les pores du follicule dans votre cuir chevelu,  de manière brutale, et ce n’est pas bon pour le cheveu. Les petits vaisseaux sanguins qui transportent les éléments nutritifs et ramassent les déchets produits par la surface de la peau, ont besoin d'être actif pour un effet optimal. L’eau tiède est donc de mise.
4. La résistance des cheveux: Une chevelure moyenne peut supporter le poids de 23 tonnes! Une mèche de cheveux en bonne santé est plus forte qu'un fil de cuivre de même diamètre.
5. Cheveux gris: Retirer un cheveu blanc ne va pas en faire pousser un autre deux fois plus vite. Ce n’est pas non plus un cheveu  plus épais qu’un cheveu de couleur naturelle, il est simplement plus sec. Avec l’âge, le cheveu s’aminci, il devient de plus en plus fin. C’est quand même fou le nombre d’histoire que l’on raconte sur les cheveux blancs.
6. Régime alimentaire: Manger des poissons gras, riches en acides gras, oméga-3… comme le saumon et le maquereau, peut réellement vous aider à guérir un cuir chevelu gras.
7. Shampooing fréquent: Le fait de se laver les cheveux tous les jours avec un shampoing adapté à son type de cheveu ne peut pas les dessécher. Au contraire même, il est recommandé de se laver la tête quotidiennement. Cela va maintenir une hydratation constante de vos cheveux. On pense à tort qu’un shampoing quotidien va assécher et appauvrir le cheveu, le rendant huileux, c’est complétement faux ! Ce n’est pas le sébum (fluide gras qui protège le cuir chevelu et assure la brillance des cheveux en lubrifiant la cuticule) qui contrôle le degré d’humidité de nos cheveux. Il n’y a donc aucun lien entre le shampoing qui nettoie et régule le degré d’humidité de nos cheveux et la production excessive de sébum qui va donner un aspect gras. 
8. Masser le cuir chevelu: Un massage du cuir chevelu avant le shampooing peut s’avérer bénéfique car il facilite la circulation du sang dans le cuir chevelu. On place ses deux mains sur les racines du cheveu, et du bout des doigts, on fait des mouvements circulaires sur le crane. Une minute par jour suffit à booster l’apport en sang du cuir chevelu. Utilisez ScalpMak (30ml) est encore meilleur.
9. Soin complet: le fait d’utiliser un certain nombre de produits pour l’entretien de vos cheveux n’est pas néfaste pour leur santé. Au contraire, c’est une hérésie de penser que trop de produits nuisent aux cheveux.  Au même titre que la peau, les cheveux appellent un protocole de soins divers et diversifiés pour maintenir un état sain, et équilibré. A chaque soin, son bénéfice, et sa fréquence d’utilisation. Reste à bien lire les notices. C’est exactement la philosophie du Product Selector de Philip Kingsley.
10. Cheveux brillants: un cheveu brillant est un cheveu qui reflète la lumière. Il s’agit en fait d’un effet mèche par mèche. C’est la couche supérieure du cheveu qui, bien lissée, va avoir un effet miroir de la lumière et donner un effet brillant. Pour atteindre un effet brillant, il faut utiliser un Conditioner ou Après-Shampoing qui va lisser le cheveu et aider à refléter la lumière.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 mars 2012

Pointes fourchues, frisottis, comment s’en sortir ?


Les pointes fourchues vous connaissez, c’est moche, c’est incontrôlable, et pourtant qui n’en a jamais eu ?
Ces pointes sèches, cassantes, qui rebiquent, et qui nous donne un mal de chien à maintenir une coupe de cheveux fraiche comme lorsqu’on sort de son salon de coiffure. 
Malheureusement, et malgré tout ce que l’on peut entendre ou lire sur le sujet, il est impossible de guérir des pointes extrêmement fendues et abimées.  Le seul remède pour les pointes fourchues, c'est de les couper.
Vous pouvez masquer les pointes fourchues à l’aide de produits en tout genre, ce qui peut temporairement les coller ensemble et vous donner l’impression qu’elles ont disparu, mais dès que vous appliquez un shampoing, dès que vous passez un coup de peigne, elles reviennent aussi tôt. C’est ce que l’on pourrait appeler un effet pschitt !!
C’est d’autant plus vrai pour les personnes qui ont les cheveux longs. Par définition, plus les cheveux sont longs, plus ils sont âgés, plus ils sont exposés aux agressions extérieures, et donc ils deviennent beaucoup plus fragiles surtout sur les pointes.
Cependant, fourches ou pas, ceux d’entre nous qui prennent la peine d’attendre que ses cheveux poussent ont bien du mal à envisager de couper même 2cm des pointes, et on peut les comprendre.
Mais à l’impossible nul n’est tenu. Si les pointes sont trop endommagées, fendues et fragile, il faut couper ! Cela aura un effet extrêmement bénéfique pour l’ensemble des cheveux.
Cela dit, le plus gros problème avec les pointes fourchues, c'est de repérer les bonnes pointes à couper. Nos cheveux ne sont pas tous de la même longueur du fait des différentes phases de croissance de chaque follicule pileux. Si l’on veut couper les bonnes pointes, il faut de la patience pour couper juste et épargner les longueurs.
Tout ce dont vous avez besoin c’est un coiffeur patient ou un ami proche pour vous aider à couper les pointes fourchues.

CONSEILS POUR EVITER LES POINTES FOURCHUES :

- Ne pas se brosser les cheveux trop souvent ou trop longtemps.
- Travaillez les nœuds avec un peigne à dents larges à partir de la pointe et en remontant vers la racine.
- Pré séchez vos cheveux avec une serviette éponge. En douceur, tapotez pour enlever l'excès d'humidité.
- Ne jamais trop sécher vos cheveux avec le sèche-cheveux.  Arrêtez-vous lorsque les cheveux sont "juste secs". Le mieux est d’utiliser un sèche-cheveux muni d’un pinceau ventilé pour éviter la surchauffe.

Conseil Philip Kingsley :
Utilisez l’avant-shampoing ELASTICIZER une fois par semaine. Ce soin primé à de nombreuses reprises va conditionner vos cheveux, les hydrater en profondeur et les rendre beaucoup plus souples. Il élimine l’élasticité statique et aère la masse de cheveux.
Pour réduire un peu plus les fourches ou les frisottis, nous vous recommandons en soin après shampoing, les sérums de protection tels que ; STRAIGHT HAIR, PREEN CREAM ou SMOOTH CREAM.
Plus d'info sur www.philipkingsley.fr
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 février 2012

MES CHEVEUX ONT SOIF : comment les aider ?

On a tout connu un jour les cheveux secs, c’est malheureux mais surtout exaspérant.

Particulièrement en hivers, cheveux secs riment avec cheveux ternes, ils perdent leur brillance et leur vitalité, et nul n’est à l’abri. Qu’on est les cheveux fins, moyens ou épais, qu’on soit blond, brun, qu’on ait les cheveux raides, bouclés ou frisés… quand c’est sec, c’est que c’est sec !
Les cheveux secs peuvent même être gras à la racine et secs sur les pointes. Quoi qu’il en soit, si l’on ne traite pas rapidement cet état capillaire, un cheveu sec peut causer des dégâts substantiels : irritation, fourches, démangeaisons, rupture… et se propager à l’ensemble des cheveux.

LES CAUSES :
Il existe toutes sortes de cause aux cheveux secs : les pellicules, les colorations, les permanentes, une alimentation non saine, un séchoir trop puissant, des expositions répétées au soleil, au vent, au chlore…
Cependant, quelle que soit sa cause sous-jacente, une chose est sûre, un cheveu sec est le résultat d’une perte d’hydratation de la tige même du cheveu. Cela rend le inélastique et affaibli. Il va se détériorer et devenir plus rapidement vulnérable aux agressions extérieures. Il va casser plus facile. Alors qu’un cheveu en bonne santé s’étire de 25% à 35% de sa longueur, les cheveux secs eux n’octroie  au maximum que 10% avant de casser.
L’inélasticité du cheveu sec fait aussi qu'il est très difficile de maintenir en place et donc de pouvoir se coiffer comme l’on veut. Parce que le cheveu sec ne s'étire pas assez, il ne sera pas docile que d’habitude.
Par conséquent, une bonne élasticité du cheveu est TRES importante si vous voulez qu’il soit en bonne santé ! Il faut donc bien l’hydrater.

Bonne nouvelle, les cheveux secs peuvent être corrigés en prenant soin de vos cheveux pour leur redonner vie, et le protocole de soin est très clairement à la portée de toutes et tous.
Franchement, pourriez-vous faire abstinence de votre coloration, de votre fer à lisser, de votre pince préférée, des rouleaux… pour le reste de votre vie ? NON évidement.
Alors voici notre protocole de soins pour hydrater vos cheveux :
ELASTICIZER : le soin avant-shampoing, plusieurs fois récompensé qui va hydrater en profondeur votre cheveu et lui redonner toute son élasticité. Onctueuse, cette crème est révélatrice d’éclat, de souplesse et de bien-être.
Pose sur cheveux préalablement humidifiés, pendant 20mn environ et sous un bonnet de douche. On rince abondamment puis on applique son Shampoing et son Conditioner Philip Kingsley habituels. Après quoi, on se sèche les cheveux avec un sèche-cheveux, mais pas la peine de s’attarder des heures. Un séchoir trop longtemps utilisé peu endommagé vos cheveux et favoriser sa déshydratation.
ELASTICIZER n’est pas un soin quotidien, il faut l’utiliser qu’une fois tous les 15 jours.


Prix publics constatés.
Elasticizer 150ml : 50€
Elasticizer 500ml : 104€ (en exclusivité sur notre site Internet)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Meilleur shampooing anti pelliculaire pour la 4ème fois

Pour la 4ième fois FLACKY ITCHY SHAMPOO a été élu "Meilleur shampooing antipelliculaire" par le jury anglais Vos cheveux 2012. Sa formule spécifiquement mise au point pour soulager les démangeaisons, les irritations et la desquamation du cuir chevelu, nettoie en profondeur et apporte un soulagement instantané à votre cuir chevelu, laissant les cheveux brillants et disciplinés.
Créée par Philip Kingsley spécifiquement pour Sir Laurence Olivier, ce produit héros est à la fois doux et apaisant et c’est l'un des best-sellers de la gamme de soins.
Pellicules et démengeaisons du cuir chevelu peuvent provoquer des irritations du cuir chevelu. Certaines personnes sont sujettes plus que d’autres aux pellicules, du fait d’un stress trop important ou d’une  alimentation trop riche en produits laitiers et aliments épicés. La météo peut également avoir un impact sur l’état de vos cheveux, surtout en hiver quand les cuirs chevelus sont plus enclins à la déshydratation.

Si vous souffrez d'un cuir chevelu irrité, sec pelliculeux, essayer vite le FLACKY ITCHY SHAMPOO pour soulager vos maux.
En plus de ce traitement efficace, nous vous conseillons d’appliquer la lotion tonique SCALP TONER, directement sur le cuir chevelu. Une addition gagnante pour faire respirer votre cheveu et lui redonner vitalité.

Prix public constatés:
Flacky Itchy Shampoo 250ml : 30€
Scalp Toner 75ml : 16€
Scalp Toner 250ml : 35€
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 février 2012

Le cheveu : Mort ou vivant ?

Les cheveux constituent une partie importante de notre corps, et demandent une grande attention. On passe des heures à en prendre soin, et on dépense un budget conséquent dans les produits. Alors pour une fibre morte, on est en droit de se poser la question pourquoi dépenser autant pour quelque chose qui est mort. Mais au fait le cheveu est-il vraiment mort ?
Physiologiquement parlant, le cheveu (hors de notre cuir chevelu) est mort étant donné qu’il n’a pas de sang, pas de nerf ni de muscles. Si on coupe un cheveu, on ne ressent aucune douleur, aucun saignement. On peut les tirer, les aplatir les bruler… aucune couleur (et heureusement). De ce point de vue, on peut dire que le cheveu est mort. 

Cependant, pour une fibre que l’on peut qualifier de « morte », le cheveu a tout de même des pouvoirs remarquables. Une chevelure saine peut s'étirer jusqu'à 30% de sa longueur, elle peut absorber son poids en eau et peut également gonfler jusqu'à 20% de son diamètre. A ce sujet, savez-vous qu’à diamètre égal, la force d’un cheveu est plus grande que celle d’un fil de cuivre. J’en veux pour preuve qu’une chevelure moyenne peut soutenir jusque 23 tonnes en poids. 

On joue beaucoup avec nos cheveux. On change de couleur, on les coupe, on les lave, on les traite chimiquement, on les frise, on les peigne, on se tire les cheveux, on joue avec, on les mordille parfois, on les expose au froid, au chaud, on les mouille…c’est quand même fou tout ce que l’on peut avec des cheveux.  Et pourtant, malgré tous ces abus flagrants, nos cheveux restent étonnamment résistants et robustes. Plus en amont, le cheveu prend racine dans un follicule, lui-même alimenté par son propre flux sanguin ses propres nerfs et muscles.

Ces nerfs et ces muscles donnent aux cheveux leurs propriétés « tactiles », permettant de sentir leur mouvement. Un indice lorsque les muscles se contractent, les cheveux se dressent : on appelle ça «la chair de poule». Cette expression caractérise un phénomène sensé nous rappeler nos origines animales, et oui !!!
Par ailleurs, je précise que c’est la moelle osseuse qui produit les cellules du cheveu, secondes production la plus prolifique de notre corps humain. Cela signifie que les cheveux sont extrêmement sensibles à tous les changements de notre corps. Ils traduisent d’ailleurs l’état de notre fort intérieur, si nous sommes en carence de tel ou tel apport vital, ou en détresse psychologique,  une perte de cheveux est possible, mais le plus souvent cela se traduit par des cheveux ternes. 

Par exemple, le sang qui entoure le follicule fourni à chaque cheveu la nourriture nécessaire à la production et la croissance cellulaire. Par conséquent, si votre régime alimentaire traduit des carences en vitamines, protéines et minéraux dont vous avez besoin, vos cheveux ne les recevrez pas non plus et peuvent souffrir grandement. Les fluctuations hormonales des femmes enceintes, les menstruations, le stress… ont un impact direct sur la santé de nos cheveux et leur croissance.

En conclusion, même si un cheveu est techniquement « mort » sa croissance est étroitement liée au fonctionnement interne de notre corps, à notre état psychologique et émotionnel.  Ce que nous faisons, sentons, mangeons… traduit l’état de santé de nos cheveux. En clair, nos cheveux nous ressemblent, alors adoptons la Bio & Zen attitude.
Rendez-vous sur Hellocoton !